Logotr
Les Royaumes de Lyerre

Forum RPG médiéval fantastique
 


Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Idées de PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Virgenya Aubelame


avatar

Détails
<b>Drakmes </b> Drakmes : 0
A savoir :


Impératrice Régente
Impératrice Régente
Age : 31 ans.
Rang : Impératrice régente.
Allégeance : Les Royaumes.
Métier/statut : Impératrice régente d'Harélion.
Titre(s) : Dame d'Harélion
Localisation : Harélion.
Missives : 104
Détails


Dame Séraphine NOM« Ombre, Dame, ennemie, alliée, protectrice. »
De son vrai nom NOM, Dame NOM a beaucoup de choses à cacher. En premier lieu, son existence-même. En effet si aujourd'hui elle est de la noblesse asgilienne, hier elle naissait avraate, dans une humble tribu nichée au cœur d'une minuscule vallée. Mais humble peut être féroce, et tout avraat qui se respecte l'est bel et bien.
Fille du frère du chef de tribu, elle devait devenir traqueuse : chaque avraat se voit donner un rôle au sein de sa tribu, et il ne s'en voit pas donner d'autre. Elle a toutefois appris de sa sœur aînée l'art de la guerre.
Informations

Nom : Séraphine NOM (née NOM)
Âge : la vingtaine
Date et lieu de naissance :   à voir
Allégeance/guilde : Son protégé et elle-même. Elle sert la Guilde en tant qu'Ombre.
Rang : Dame.
Métier/statut : Protégée de Dame NOM et seule héritière de NOM.
Titre(s) : Dame de NOM.
Résidence : NOM DU CHÂTEAU.

ft. Jodie Comer ?
Conditions
Fréquence de RP : x
Avatar : x
Niveau de RP :   x
Autres : x
À savoirCaractèreTaciturne - perspicace - observatrice - méfiante - protectrice - généreuse - têtue - pragmatique - réfléchie - renfermée - bienveillante - autoritaire - etc...HistoireJ'étais à la chasse quand ils sont arrivés. J'ai chassé des heures durant, ramenant avec moi plusieurs petites mais dodues proies. A presque la nuit tombée, je suis retournée sur mes pas quand j'ai vu la fumée. Je me suis approchée à pas de loup de ce nuage sinistre.
Je n'ai pas reconnu ma maison, dont les restes fumants étaient recouverts d'une cendre noire. Je n'ai rien reconnu, et pourtant j'y avais vécu toutes mes dix-sept années. Des corps avaient été à moitié consumés et même, certains visages en partie épargnés par les flammes. Mais d'autres n'étaient que tas d'os fragiles, sans vie, sans identité, sans âme. Les âmes brûlent par le feu. Les morts doivent être enterrés et les âmes rejoindre la terre d'où elles viennent. Mais ceux qui avaient ça nous avaient tous punis : pire que la damnation, les miens étaient condamnés au vide, au néant, et moi j'étais condamnée à me rappeler leurs corps fumants, à être la dernière des miens.
J'ai tout de même cherché des survivants, car c'est ce que l'espoir nous fait : il refuse de se résigner, et parfois il a raison.
J'ai trouvé NOM sous un tas de peaux calcinées, caché, tremblant dans son inconscience. Il était l'ami de mon jeune frère NOM, et la tendresse que j'avais pour ce dernier s'est reposée sur lui, parce qu'il était le seul sur qui il fallait veiller.
Quand on marche sur les cendres de toute une vie et qu'on tombe sur une relique épargnée par les flammes, on la prend et on ne s'en sépare plus.
NOM est devenu mon frère, mais bien plus encore, le gardien de ma raison. Il m'empêchait de sombrer dans le désespoir, il écartait les spectres gémissants de mes cauchemars. Il me donnait une raison de toujours être là. Sa simple présence m'a gardée vivante et j'en ai fait ma responsabilité.


NOM m'a appris à me battre. Si je suis née pour être traqueuse, je suis aussi née pour n'en faire qu'à ma tête. Elle est née avec le don de la guerre et elle m'a bien entraînée : je n'aurais pas survécu sans son aide. NOM et moi avons vécu des mois de réserves de soldats asgiliens, que je tuais dans leur sommeil quand ils se vantaient le jour d'avoir tué des avraats. Mais quel bien la vengeance peut-elle faire quand elle honore des traîtres et des monstres ? Mon oncle a refusé d'entrer en guerre contre les hommes de fer, et pour avoir sauvé des vies il l'a payé de celles-là-même.
J'ai dit à NOM : « On ne vaut pas mieux que ces bouchers de l'Est, si ce n'est qu'on veut la paix. Mais NOM nous a salis ; il a tué les siens parce qu'un homme sage a parlé. Maintenant on veut le sang et on sera damnés pour nos crimes. »


Nous avons fini par tomber sur plus grosse proie que chasseur, et seule la clémence d'une femme nous a épargnés. La femme du chef de garnison, le regard dur mais le cœur tendre.
« Regardez-les, a-t-elle dit (nous apprenons la langue de l'ennemi en même temps que la nôtre). Ce ne sont que des enfants, avec la peau sur les os. Soignez-les et renvoyez-les sur leur chemin, si tant est qu'il en aient un. »
Ils nous ont soignés et renvoyés sur notre chemin. De fait, la guerre était toute proche et il y avait mieux à faire.


J'ai volé des vêtements estriens à des fermiers et nous ai déguisés en voyageurs. Nous sommes devenus mendiants à mesure que les villages se succédaient, toujours plus grands, toujours plus chauds. J'ai dû voler de l'or aux estriens, car ce métal mou et inutile a de la valeur pour eux. Mais la Guilde a ses membres partout, et elle surveille.
Un maître m'a prise en flagrant délit, et comme l'intérêt futur prime sur le désir présent, il m'a introduite aux lieutenants de la ville. En moi ils ont vu une voleuse habile, utile pour collecter des informations, et en NOM ils ont vu un parfait espion, invisible dans sa jeunesse et son innocence. Nous avons fait ce qu'ils voulaient en échange de protection, abri et nourriture.
L'Archombre NOM, dans sa tournée des bases, m'a repérée. Il m'a prise sous son aile et et a pris NOM comme faveur et en guise de bonne fois. Il m'a entraînée à être plus qu'une traqueuse, qu'une guerrière ou qu'une voleuse : il m'a entraînée à être une Ombre. Une Ombre fait tout : elle dissimule, elle tue, elle fait illusion, et elle ne se fait pas prendre.
C'était la fin de la guerre, et l'Ouest était en morceaux. Même les nobles avaient souffert des sanglantes attaques de NOM, et l'Archombre NOM y a vu une opportunité ; payé par le roi lui-même pour espionner ses propres sujets à la suite d'une déchirante trahison de la part d'un de ses généraux, il devait infiltrer les familles nobles et veiller à leur fidélité, ou à leur disparition dans le cas contraire.
Dame NOM, de mon âge quand elle est morte lors du sac de sa ville, était la parfaite candidate pour infiltrer le Royaume : sans famille, sans héritage, sans visage, elle a été recueillie par la généreuse sœur et vieille fille d'un Seigneur et général : j'ai incarné Dame NOM.
Ce n'était que pour un temps au début : une mission en aller et retour, simplement pour renflouer les caisses de la Guilde, vidées après la guerre. Entrer, gagner la confiance, voler, feindre la mort, disparaître. J'ai bel et bien infiltré, j'ai bien et bien volé, mais j'en avais assez de l'incertitude.


« Très bon travail, comme d'habitude, m'a félicitée l'Archombre. Maintenant, Dame NOM doit mourir. »
Il a fait signe à ses Ombres d'emporter le trésor dûment rassemblé dans une carriole, et je l'ai regardé droit dans les yeux :
« Non. »
Il a répété, non surpris que l'aie défié pour la énième fois.
« Non, ai-je répété en levant le menton. Dame NOM va retourner dans sa chambre, et continuer à vivre avec sa bienfaitrice Dame NOM, en attendant le retour de son frère cadet. Le jour elle sera la dame de compagnie de la sœur, la nuit elle sera l'ombre du frère. Elle fera son rapport à l'Archombre et elle gagnera sa place parmi les espions. Elle restera Dame NOM et servira les intérêts de la Guilde. »
Il m'a regardée un moment, puis a répondu : « Soit. Tu as déjà ta place à NOM DU CHÂTEAU. Le général NOM devrait revenir dans quelques années, le temps de reconstituer l'armée, de remettre de l'ordre dans l'Ouest et d'écraser les quelques groupes de survivants.  D'ici là, tisse ta toile et profite des robes de soie. Si les circonstances le permettent, séduis le général et fais bon usage d'une liaison. Ce ne devrait pas être trop difficile, a-t-il ajouté en me regardant de haut en bas. Je t'enverrai des instructions de NOM QG GUILDE dans quelques mois. »
Et Dame NOM je suis restée.


Le général va bientôt revenir. Je ne compte pas lui ouvrir mes draps, pas plus que je vais en faire part à l'Archombre ; le général les aime plus vieilles, il ne les aime pas : je trouverais bien. Ce qui importe, c'est que je ferais mon travail jusqu'à ce que je sache ce que je veux vraiment faire. Les miens m'ont trahie et mon ennemi m'a nourrie : où trouver sa place dans un monde ni hostile ni familier ?
Mon seul point de repère, c'est NOM : je l'ai amené avec moi en tant que protégé, le fils muet du défunt palefrenier de NOM VILLE DÉTRUITE, mes yeux et mes oreilles dans les endroits indignes de la présence d'une Dame.
Je suis une Ombre, une avraate, une Dame, une protectrice. Mes rôles se mélangent et mon cœur demeure muet.
-


Signature
Voir le profil de l'utilisateur http://lyerre.jdrforum.com/t16-fiche-de-presentation-et-de-rp#htop http://lyerre.jdrforum.com http://lyerre.jdrforum.com http://lyerre.jdrforum.com
Virgenya Aubelame


avatar

Détails
<b>Drakmes </b> Drakmes : 0
A savoir :


Impératrice Régente
Impératrice Régente
Age : 31 ans.
Rang : Impératrice régente.
Allégeance : Les Royaumes.
Métier/statut : Impératrice régente d'Harélion.
Titre(s) : Dame d'Harélion
Localisation : Harélion.
Missives : 104
Détails


Hyrja / Sorja«  »
La soeur de NOM, qui ignore qu'elle a survécu. plans pour se venger de celui qui a ordonné l'attaque de son village : se fait passer pour une vagabonde du Nord qui s'est laissée convaincre de rejoindre NOM dans sa guerre en préparation > veut le tuer  
Informations

Nom : Hyrja /Sorja
Âge : 34 ans
Date et lieu de naissance :  
Allégeance/guilde : Sa revanche.
Rang :
Métier/statut :
Titre(s) :
Résidence :

ft. Kathryn Winnick
Conditions
Fréquence de RP :
Avatar :
Niveau de RP :  
Autres :
À savoirCaractèreHistoire -


Signature
Voir le profil de l'utilisateur http://lyerre.jdrforum.com/t16-fiche-de-presentation-et-de-rp#htop http://lyerre.jdrforum.com http://lyerre.jdrforum.com http://lyerre.jdrforum.com
 

Idées de PV

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Royaumes de Lyerre :: Préface :: Conseil des Régents-
FlechetFlecheb